Deux spots de chasse à découvrir à Madagascar

Deux spots de chasse à découvrir à Madagascar

Au large de la côte est de l’Afrique, Madagascar est une destination nature qui mérite la découverte au moins une fois dans la vie. Souvent considéré comme l’île aux lémuriens, le territoire malgache a pourtant beaucoup plus à offrir en ce qui concerne la faune. D’ailleurs, il compte d’innombrables lieux pour rencontrer des animaux. Certains d’entre eux se prêtent pour la chasse. Découvrez-en deux incontournables.

La ville d’Ambatrondrazaka et ses environs

Au nord-est de la capitale malgache, Ambatondrazaka et ses alentours se composent d’une multitude de décors naturels. Des rivières, des lacs, des forêts de pins, des rizières, des endroits semi-arides, des marais, etc., tout y est. Le tout constitue un vaste terrain d’activités de plein air. Notamment, la chasse y est possible.

Pour les amateurs, la région vous donne l’occasion de chasser des gibiers à plumes. Parmi les espèces les plus souvent rencontrées dans la région, on retiendra entre autres les tourterelles, les pigeons verts, les pintades casquées, les perdrix malgaches, les bécasseaux, les courlis, les sarcelles, les oies pygmées, les canards à bec rose, les canards à bosse, les colverts, etc.

Il est bon de noter que la chasse de ces gibiers ne s’effectue pas partout à Ambatondrazaka et les alentours. Selon la date de votre voyage et la quantité de la chasse, il existe un coin de chasse où aller. À bord d’un 4X4, votre guide vous y conduira. Il est possible de profiter d’un circuit personnalisé. Dans ce cas, optez pour un séjour sur mesure dans l’île. Pour en réserver, il est plus judicieux de faire appel à un voyagiste professionnel comme Madagascar Marco Vasco.

Pour vivre une aventure de chasse de gibiers inoubliables à Ambatondrazaka, il est conseillé de planifier votre voyage entre mai et octobre. Au cours de ces mois, ces espèces ont largement fini leurs reproductions. En effet, ces dernières se passent entre novembre et mars.

La région de Morondava

Au centre-ouest de l’île rouge, Morondava est surtout connue pour ses fameuses allées de baobabs et ses plages sublimes. Cette région bordée par le canal de Mozambique a pourtant encore d’autres attraits à voir. La plupart sont situés à la brousse où les routes sont secondaires. Elles sont bien praticables en hiver qui se situe de mai à octobre. En été qui se situe de mi-octobre à mars, c’est difficilement accessible, car il pleut abondamment dans la région.

Or le terrain de chasse de Morondava se situe à la brousse, la période hivernale malgache est donc conseillée pour organiser votre voyage à Madagascar. Mais préférez les mois de juillet et août où l’aventure de chasse est la plus optimale.

Il existe de nombreux spots de chasse dans les environs de Morondava, mais ils se répartissent en deux principales zones. La première est située au sud de la ville. Là-bas, un site qui fait penser à la savane de l’Afrique vous accueille. Cette zone est riche en plusieurs espèces de gibier. On peut citer par exemple le pigeon vert, l’oie naine, la sarcelle, la perdrix, la pintade, etc.

La seconde est localisée au nord de Morondava, notamment à une centaine de kilomètres de la ville. Vous y trouverez un paysage pittoresque dominé par le fleuve de Tsiribihina, dont la longueur mesure 100 km. Terre des canards à bosse, vous y ferez sûrement une bonne partie de chasse. L’expédition s’effectue généralement en deux à trois jours. Elle comprend des promenades en bateau, des pique-niques et des bivouacs au bord du fleuve. Au menu, il y aura des plats typiques malgaches, mais surtout des mets à base de magrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *