6 septembre 2020
Comment bien s’équiper pour la chasse

Comment bien s’équiper pour la chasse ?

En possession d’une arme bien à ses mesures et de cartouches de bonne qualité, le chasseur doit encore se pré-occuper de son équipement pour être tout à fait à l’aise quel que soit le territoire où il chasse et quelles que soient les conditions climatiques. En effet, une personne qui chasse en montagne ne sera pas équipée de la même manière qu’un chasseur de plaine par exemple. C’est pourquoi il est important de bien s’équiper et de bien connaître son terrain de chasse.

Adapter son équipement à son terrain de chasse

Pour l’ouverture de la chasse dans le sud de la France, il n’y a pas pas besoin de vêtements spéciaux ni de chaussures étanches car le temps est le plus souvent chaud et sec pendant l’automne. Tandis qu’un chasseur qui chasse dans le nord de la France ou même dans l’est ne sera pas équipé de la même manière qu’un chasseur d’une autre région. Le chasseur qui pratique la chasse dans une région pluvieuse devra obligatoirement acquérir des vêtements de pluie et des bottes.

Les chaussures ou bottes de chasse

Les chaussures ou les bottes sont des éléments très importants. Comme indiqué précédemment, celles-ci doivent être adaptées au terrain ainsi qu’au mode de chasse. Un chasseur en battue n’aura pas les mêmes besoins qu’un chasseur à l’approche. L’un sera posté immobile et l’autre devra s’approcher au plus près du gibier dans le silence.

Des modèles simples, en caoutchouc et doublés de toiles, peuvent être achetés dans les grandes surfaces spécialisées telles que Decathlon par exemple, chez des spécialistes ou encore chez des armuriers pour un prix abordable. En revanche, les bottes qui sont vraiment agréables à porter et esthétiques coûtent quant à elles plus cher. Cela peut varier du simple au triple en fonction de la marque et de la résistance des produits. Lors de l’acquisition d’une paire de botte il est important de garder à l’esprit que vous devrez aller chasser en hiver et en été, il faut donc penser à ce que celles-ci soient confortables en toutes circonstances. Ce pseudo problème peut être évité si vous optez pour une paire de bottes fourrées en néoprène. Celles-ci sont conçues pour les temps froids.

Pour ceux qui se postent en forêt ou sur sol non humide, des chaussures de chasse en cuir fourrées ou mieux encore doublées de Gore-tex qui demandent un entretien sérieux sont parfaites, plus saines et plus chaudes.

Les cuissardes et pantalons de chasse

Les traqueurs ou les chasseurs qui sont appelés à parcourir des terrains où la végétation est très dense à la recherche de potentiel gibier par temps humide ont intérêt à mettre des cuissardes étanches qui se portent par-dessus le pantalon de chasse et les bottes.
Ce pantalon de chasse peut être un fuseau ou des knickers, c’est recommandé avec des bottes sur mesure serrées au mollet, ou encore un simple pantalon de velours (matière très agréable à porter).

La partie basse du corps qui se trouve la plus au contact des herbes et des broussailles ou encore des ronces étant bien protégée, il reste à s’équiper du haut du corps.

La veste ou manteau de chasse

La pluie ajoutée aux gouttes d’eau tombant des branches a vite fait de transformer une veste basique, non adaptée à la chasse en instrument de torture. Être trempé et/ou gelé en même temps se révèle très désagréable et rend le tir aléatoire parce qu’il n’est pas facile de lever rapidement les bras pour bien viser un gibier en ayant des vêtements mouillés qui collent à la peau. Une protection de plastique ou de caoutchouc passée sur une veste favorise et retient la transpiration. Ce type d’humidité n’est pas plus agréable à supporter.

Pour bien se sentir, il faut donc porter une veste de chasse imperméable à l’eau mais pas à l’air. Celle-ci doit être « respirante ». Les modèles en coton huilé, qui sont les moins chers ne se révèlent pas les meilleurs sur ce plan car s’ils arrêtent très bien la pluie, l’évaporation se fait très mal voir pas du tout. Il existe une matière qui convient à tous types de temps, c’est le Gore-Tex. Il s’agit d’une membrane qui double et imperméabilise un tissu sans empêcher le passage de l’air. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas choisir un tissu qui fait du bruit quand il frotte contre les branches sous peine de faire fuir le gibier tant convoité.

Pour les chasseurs de petit gibier, il est conseillé de s’orienter vers une veste avec un carnier. Ce carnier doit bien évidemment être étanche pour éviter que le sang ne le traverse et amovible de préférence pour faciliter son nettoyage.

S’équiper de bonnes optiques pour la chasse

Les jumelles de chasse

L’observation de son environnement est l’une des missions les plus récurrentes quand on pratique la chasse. Il est primordial de bien visualiser son terrain de chasse et d’identifier les gibiers. Suite à cette observation, la traque n’en sera que plus « simple ». Choisir des jumelles adaptées à votre pratique est très important. Plusieurs paramètres techniques doivent être pris en compte dans l’achat de votre paire de jumelles de chasse : le grossissement, la luminosité, le diamètre de l’objectif et la qualité globale du produit (votre paire de jumelle sera mal menée, il est donc important que celle-ci soit robuste).

Le télémètre de chasse

Très utilisé en chasse, le télémètre peut se montrer d’une très grande aide dans l’appréciation de la distance. Un télémètre vous permettra de connaître la distance exacte de votre gibier. Connaître la distance réelle qui vous sépare de votre proie vous permettra d’ajuster au mieux votre tir et faire mouche lors du moment final. Plusieurs marques sont proposées sur le marché, vous en trouverez à tous les prix avec des caractéristiques différentes. Investir dans un bon télémètre peut jouer sur la réussite et le nombre de vos futurs prélèvements de chasse.